Nathalie Spriet, une habitante d’Arques-la-Bataille, défendra les idées de ceux qui veulent repenser la relation entre les humains et les animaux, à l’élection législative de la 6e circonscription, à Dieppe.

« Pour que nos idées soient débattues, il nous faut un maximum de candidats, alors pour la cause je me suis dévouée. »Nathalie Spriet part en campagne, au nom du Parti animaliste, dans la 6e circonscription de Seine-Maritime, de Dieppe à Neufchâtel-en-Bray, en passant par le Tréport, Blangy-sur-Bresle ou Aumale. Pour défendre une autre vision de la relation entre les humains et les animaux.

Habitante d’Arques-la-Bataille, ancienne journaliste à Paris-Normandie à la rédaction de Dieppe, âgée de 62 ans, la candidate se souvient des vacances qu’elle passait enfant, à la campagne, à Lucy dans le pays de Bray : « Il y avait un chien enchaîné, on tuait le canard, ce sont des images qui me choquaient. À 18 ans, envers et contre tous, j’ai décidé d’arrêter de manger de la viande. »

Vidéo : L214 devant Burger King au Havre

« L’homme se prétend supérieur, intelligent… »

Végétarienne, puis végétalienne et aujourd’hui végan, Nathalie Spriet, dit « ne plus pouvoir revenir en arrière ». Et argumente : « L’homme se prétend supérieur, intelligent, et pourtant il traite les animaux de façon barbare, les animaux sont exploités dans tous les domaines. Pour que ça change, c’est juste une question de volonté et d’argent. » Elle est également engagée au sein de l’association L 214, qui dénonce vidéos chocs à l’appui, les conditions de vie, de transport et d’abattage des animaux.

« Quelle éducation voulons-nous transmettre à nos enfants ? »

« L’expérimentation animale, ce n’est tout simplement pas possible, et nous militons pour la fin de l’élevage intensif et industriel à l’horizon 2027 », souligne la candidate pour qui, « tout est lié : bien être animal, préservation de l’environnement, progrès social… » Impossible pour elle de se réjouir du projet de centre océanographique à Dieppe, avec ses poissons tropicaux prélevés dans les océans : « Quelle éducation voulons-nous transmettre à nos enfants ? Ce projet va complètement à l’encontre du progrès, c’est ringard… »

Nathalie Spriet se présente avec sa suppléante, Brigitte Racois, une habitante de Varengeville-sur-Mer. Sébastien Jumel (PCF), François Leduc (UDI) et Michelle Petiteville (LO) sont candidats déclarés, à ce jour, dans la circonscription.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Législatives 2022. Nathalie Spriet défendra la cause du Parti animaliste dans la circonscription de Dieppe – Paris-Normandie
Étiqueté avec :